Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

L'Italie veut son quart

Présentation : Italie


Entraineur : Nick Malett

Capitaine : Sergio Parisse

Nombre de participations : 6

Meilleure performance : 1er tour

Parcours en 2007 : 1er tour

Joueurs majeurs : Martin Castrogiovanni, Sergio Parisse, Mirco Bergamasco, Gonzalo Canale

 

Que doit espérer l’Italie ?

La qualification pour les quarts de finale, et rien d’autre. La défaite face à l’Australie est à prévoir. Deux victoires contre les Etats-Unis et la Russie sont largement envisageables. Et puis le 2 octobre à Dunedin, ce sera LE grand soir. Si tout se passe bien, la Squadra Azzura devrait jouer son ticket pour les quarts face à l’Irlande. Une mission immense attend Parisse et ses compatriotes. Ils étaient passés à deux points du bonheur il y a quatre ans dans un véritable huitième de finale face à l’Ecosse. Ce sera probablement le même cas de figure, cette fois ci face au XV du Trèfle. Les Italiens sont en progrès, c’est indéniable. Ils peuvent y croire. Ils peuvent le faire. Demandez donc aux Français…

La star : Mirco Bergamasco

Depuis deux ans, c’est le plus jeune des deux frères Bergamasco qui squatte le plus souvent le haut de l’affiche. L’Italie, qui veut faire une belle Coupe du Monde va devoir compter sur un grand Mirco Bergmasco, promu buteur de la Squadra depuis peu. Pendant le Tournoi, le blond-bouclé italien a porté l’Italie vers le succès face à la  France. Un pays où il a rendu bien des services depuis son arrivée en 2003 au Stade Français (il joue aujourd’hui au Racing-Métro 92). D’ailleurs, à l’époque, l’esprit de fratrie entre les deux italiens avait marqué les spécialistes. Nick Malett voulait Mauro. L’ainé lui a répondu : « Je viens, mais pour le même prix vous avez les deux frangins, c’est d’accord ? ». Deal. Mirco, qui courrait alors le 100 mètres aux alentours des 11 secondes, met quelques années à se mettre dans le grand bain. Depuis, c’est lui le patron chez les Bergamasco. Les statistiques sous le maillot azzuro parlent pour le petit Mirco devenu grand. 81 sélections et 229 points (17 essais, 42 pénalités, 9 transformations). Ailier exemplaire de travail et de courage, il sera – au même titre que Sergio Parisse – le leader de tout un peuple en Nouvelle Zélande.

 

 

Thomas Perotto 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site