Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

Sublimes Irlandais ! : AUS 6-15 IRL

L'Irlande a été héroïque dans le combat et dans le courage face à l'équipe d'Australie (15-6). Premier exploit de taille dans ce mondial.


Exploit monumental ce matin. L’Australie n’avait plus gagné depuis à l’Eden Park depuis 1986. Face à l’Irlande, les Wallabies ont respecté la tradition. Le XV du Trèfle a réalisé un match monstrueux. C’est la première grosse surprise de cette coupe du monde.
Ce n’était pas forcément le plus beau match du mondial. Pour le festival offensif, il valait mieux regarder l’Afrique du Sud. Mais le spectacle, c’est aussi de l’intensité et une combativité de tous les instants. L’Irlande a joué cette partition. Menant de 9 points à dix minutes de la fin, les coéquipiers de Brian O’Driscoll n’ont jamais lâché. Ils auraient préféré mourir sur le terrain plutôt que de laisser l’Australie remonter au score.

Les grognards sont là

Dans un match héroïque, l’Irlande a livré un match magnifique. A deux minutes de la fin, une interception de Tommy Bowe a bien failli creuser l’écart. Mais l’essentiel était là. Le match s’est d’abord gagné devant, où le pack irlandais a mis au supplice son homologue australien sur tous les rucks. Paul O’Connell, Doncha O’Callaghan ou encore Jamie Heaslip. Des grognards qui n’ont jamais rechigné au près, dans les déblayages et en mêlée. Quel cœur ! Des Irlandais exceptionnels. Sean O’Brien avait visiblement un corps d’acier. Cassant tous les plaquages aussies, avançant sans cesse...

Malgré les échecs de Jonathan Sexton au pied (trois pénalités manquées), l’Australie n’a jamais réussi à inverser la tendance de la rencontre. Le collectif irlandais a dépassé toutes les individualités australiennes. Quade Cooper, génial demi d’ouverture lors de la deuxième mi-temps face à l’Italie, n’a été que l’ombre de lui-même. Incapable de créer la moindre brèche dans une défense verte bien regroupée autour du toujours aussi fringant Brian O’Driscoll. Les Australiens avaient peur, ils doutaient. De son côté, le XV du Trèfle se congratulait après chaque poussée et après chaque ballon récupéré. Ronan O’Gara, entrée en cours de jeu n’a pas manqué de passer deux pénalités. Régulier comme toujours. Rassurant.

Les Wallabies ont pris un sacré coup sur la tête. La surprise est de taille, n’ayons pas peur des mots. Les Irlandais ont été magnifiques et méritent leur victoire. Une victoire au courage, au cœur, à la solidarité. Une victoire des valeurs du rugby.

 

Thomas Perotto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×