Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

Les Samoa sont là : SAM 49-12 NAM

Largement supérieurs aux Namibiens, les Samoans ont signé une belle copie pour leur rentrée dans la compétition. Propres et intelligents tout au long de la rencontre, ils ont dominé les débats (49-12). Il faudra compter sur eux.


 

Il ne fallait pas arriver en retard devant la télé ce matin. Les choses ont démarré tambour battant dans ce match entre Samoans et Namibiens. Sur un mauvais dégagement de Kotze, le demi de mêlée Fotuali’i fait les bordures, échappe à trois plaquages, et s’en va inscrire le premier essai de la rencontre au bout de … 45 secondes (7-0). L’essai le plus rapide de la compétition.

Dès le début du match, les Samoans ont pris le jeu à leur compte. Solides et déterminés à décrocher le bonus offensif le plus rapidement possible. Etonnante face aux Fidji, la Namibie n’a jamais soutenu la comparaison dans ce match. Moins présente sur les rucks, leur force principale la semaine dernière. Beaucoup de ballons perdus, et pas de constructions offensives. Les Samoa se contentent de développer leur jeu et cela fonctionne. Sur un ballon récupéré en touche, le ballon file à l’aile en trois passes et le surpuissant Alessana Tuilagi inscrit le deuxième essai de la partie (17-0, 18ème).

Un rugby intelligent


 

Réputés pour leur jeu débridé et offensif, les Samoans pratiquent en première mi-temps un rugby intelligent. L’alternance jeu au pied, jeu au près et jeu au large, est parfaitement maitrisée. Sur un nouveau turn-over, Tuilagi est à la conclusion d’un enchainement magnifique (25-0, 34ème). Comme quoi, les hommes du Pacifique sont aussi à l’aise avec les passes sur un pas et les négociations de trois contre deux. Pendant ce temps là, et pour ne pas faillir à la réputation locale, l’arrière samoan Paul Williams assène un plaquage dévastateur à un pauvre namibien et récolte un carton jaune.

Le triplé de Tuilagi

Si la Namibie avait réussi à marquer 25 points contre les Fidji, ils étaient dans l’impossibilité de rééditer cette performance aujourd’hui. Beaucoup trop pénalisés en mêlée et contrés à plusieurs reprises en touche par un super alignement samoan. Les essais de Van Wyk et Kotze en deuxième période permettent tout de même de ne pas rester fanny. Juste avant, la démonstration samoane avait continué, avec un nouvel essai d’Alessana Tuilagi, après un joli deux contre un côté fermé. Paul Williams y était aussi allé de sa réalisation personnelle, tout comme la mêlée, qui a bénéficié d'un essai de pénalité (49-12). Le bonus offensif dans la poche, les Samoa ont géré la fin du match, sereinement. Pour leur rentrée dans la compétition, les ogres du Pacifique n’ont pas déçu. Il va falloir compter sur eux. Même si, évidemment, l’opposition était faible. Vivement le prochain match.

 

Thomas Perotto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×