Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

Les Samoa y croient ! FIDJI 7-27 SAMOA

Fiche-technique :

Fidji 7–27 Samoa

Points : pour les Fidji : Essai de Talei (68°). Transformations de Baï (68°) ; pour les Samoa : Essais de Fotuali'i (62°), Stowers (70°). Transformation de Williams (68ème). Pénalité de T. Pisi (5°, 10°, 16°, 44, °). Drop de Pisi (12°).

XV des Samoa: Taulafo – Schwalger (c) – Johnston ; Leo – Thompson ; Tuifua – Stowers – Faasavalu ; Fotuali'i (m) – T. Pisi (o) ; Tuilagi – Mapusua – G. Pisi – Tagicakibau ; Williams

XV des Fidji : Ma'afu – Koto –  Manu (c) ; Kalou – Nakarawa ; Talei - Koyamaibole – Ravulo ; Kenatale (m) - Little (o) ; Nalaga - Baï - Lovobalavu – Goneva ; Murimurivalu

 

Le jeu : Un duel fratricide entre gens du Pacifique. Deux hakas. Non pas l’un après l’autre, mais presque en même temps, pour mieux se répondre. Ambiance magnifique à l’Eden Park d’Auckland, pour cette rencontre entre les Fidji et les Samoa. Un match au sommet, un match à ne pas perdre, entre voisins, qui plus est primordial pour une éventuelle qualification en quarts de finale.
En première période, les Samoans ont clairement mis la main sur les débats. Plus conquérants en mêlée, plus incisifs sur les attaques. Surtout, les ogres en bleu ont profité de l’indiscipline fidjienne pour scorer. Tusi Pisi a ainsi enquillé trois pénalités et un drop. A la pause, le score de 12 à 0 pour les Samoa était logique.
On attendait beaucoup de ce match, en termes de jeu, de relances et d’essais. Le premier  est intervenu seulement à la 62ème, sur un départ au ras du demi de mêlée de Kahn Fotuali'i. Pour le reste, beaucoup d’énormes plaquages, beaucoup de percussions, mais des conclusions tardives.
Le match s’est totalement débridé après l’essai de Fotuali'i. Sur l’action suivante, les avants fidjiens ont fait preuve d’une énorme puissance, enchainant les percussions, avant d’envoyer le troisième ligne Talei à l’essai (7-20). Deux minutes plus tard, l’arrière Paul Williams remettait les pendules à l’heure, sur une grosse percée plein champ, qui envoyait Stowers à l’essai (7-37). Trois essais en moins de deux minutes, alors que le score était contraint à gonfler uniquement sur des pénalités et un drop. La fin du match était donc un peu plus proche des grandes envolées qu’on a l’habitude de voir lorsque les nations du Pacifique se rencontrent.
Avec cette victoire, les Samoa peuvent prétendre à se qualifier pour les quarts. Mais avant, ils devront faire face à la montagne suf-africaine, en éspérant une performance de leurs cousins fidjiens face au Pays de Galles. Le suspens reste entier dans le groupe D, pour savoir qui accompagnera les Springboks. A l'issue de la dernière journée, il est possible que Samoa, Fidji et Pays de Galles se retrouvent à égalité de points...

Les joueurs : Côté fidjien, le sélectionneur Sam Domoni a fait confiance pour cette rencontre à l'expérimenté ouvreur Nicky Little, qui dispute sa quatrième Coupe du Monde. Le futur lyonnais et ancien toulonnais, Sisa Koyamaibole, faisait son apparition en numéro 8, pour apporter sa puissance. Derrière, les joueurs évoluant (ou ayant évolué) en Top 14 étaient encore une fois la fête, avec la présence de Nalaga, Bai, Lovobalavu, Goneva et Murimurivalu. Deacon Manu, capitaine et pilier expérimenté, a montré l’exemple en défense avec quatre plaquages offensifs dans les vingt première minutes du match.
Comme leurs adversaires, les Samoans n’avaient pas effectué de changements dans leur ligne de ¾. A l’ouverture, Lavea cédait sa place à Tusi Pisi, qui s’est mis en évidence de nombreuses fois durant le match, notamment au pied. Le pilier toulousain Census Johnston était titulaire à droite de la mêlée samoane.

Le fait du match : 62ème
Après quelques minutes dans les 22 fidjiens, les Samoans passent la vitesse supérieure dans les impacts. Sur une mêlée à dix mètres de la ligne d’essai, le pack bleu met à l’amende son homologue fidjien et permet une libération propre dans les pieds du troisième ligne centre. Kahn Fotuali'i ramasse le ballon, fait les bordures, et profite des appels de ses centres pour marquer un essai. Du coup, les Samoa font le break (20-0) et s’assurent une victoire tranquille.

 

Thomas Perotto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site