Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

Les Wallabies se paient les Blacks (25-20)

Les coéquipiers de Will Genia s'imposent chez eux contre la Nouvelle-Zélande (25-20). Ils remportent leur premier Tri-Nations depuis 10 ans. Surtout ils font tomber les All Blacks de leur piédestal à seulement 13 jours du Mondial. Le tout dans une ambiance survoltée. Les acteurs nous ont offert un spectacle d'une rare intensité.

 


Rugissement ! Les Wallabies foulent la pelouse du Suncorp Stadium de Brisbane sous une clameur indescriptible. L'hymne néo-zélandais est repris dans tous les coins de l'arène. Advance Australia Fair est chanté en cœur par près de 50 000 spectateurs. A présent, tous attendent le Haka, sous une véritable bronca. C'est le Kapa O Pongo. Bienvenue dans la planète rugby. Les deux meilleures équipes du monde s'affrontent pour le gain du Tri-Nations 2011...

Et pour être francs, quel match. Une partie sans temps mort, que les Australiens ont démarré tambour-battant. Ils mènent rapidement 3-0 et les prises d'intervalles de Quade Cooper, l'ouvreur, affolent la défense des Blacks. A la 11ème minute, deux doigts de Muliaina sauvent les Blacks. Seulement deux minutes plus tard, c'est Carter qui sauve la patrie en rattrapant Beale. Mais dans la continuité Genia s'en va au ras du regroupement pour porter la marque à 10-0. Les Blacks souffrent dans les rucks, les Australiens étant trop puissants. Lorsqu'ils ont le ballon, chose rare en première mi-temps, la défense wallaby monte très rapidement et coupe les extérieurs.

Le 8 australien, Radike Samo, qui a multiplié les percées, en place une de 50 mètres pour aller aplatir en terre promise (34ème). 20 à 3 à la mi-temps. Les Australiens jouent dans les espaces et privent les hommes de Graham Henry de ballons.

Le réveil des Blacks

 Les 20 premières minutes du second acte sont dominées par McCaw et ses coéquipiers. Les Néo-zélandais imposent un gros défi physique et multiplient les temps de jeu. Ils reviennent à 20-6. Les Wallabies sont asphyxiés. Le travail de sape paye à la 52ème. Après 25 temps de jeu à pilonner, Weepu extrait le ballon, Mealamu fixe deux défenseurs et Conrad Smith, lancé, s'en va aplatir. La domination est énorme. Smith et Nonu s'éclatent au centre de l’attaque néo-zélandaise. Ce dernier concrétise un beau service de son compère du centre en slalomant dans la défense (59ème). Egalité 20-20.

Après la tempête vient le beau temps et sous l'impulsion de son génial demi de mêlée, l'Australie relève la tête et Beale marque l'essai victorieux directement après l'égalisation (61ème) sur un service de Genia qui s'est débarrassé une nouvelle fois de Mealamu. Cooper loupe la transformation et une pénalité mais aujourd'hui de telles erreurs n'ont pas profité aux Blacks car la défense australienne a été exemplaire.

Chez eux, pour leur Coupe du monde, la chanson ne sera certainement pas la même. Par contre, si besoin de préciser il y a, les autres nations ont pu se rendre compte qu'il y aurait deux équipes à battre. Au vue de l'intensité, des contacts si rugueux, des déblayages, ces deux équipes possèdent tout pour se retrouver dans une nouvelle finale dans deux mois.

 

Mathieu Catinaud

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site