Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

Cap sur l'Europe

Le Stade Toulousain n’a pas tremblé pour s’offrir le promu lyonnais, avec en prime un bonus offensif (51-10). Le réalisme toulousain a fait la différence face au manque d’expérience des joueurs du LOU. Les hommes de Guy Novès ont désormais le regard vers la H Cup…

797170-13600838-317-238.jpg                                                                                                                                              Photo IconSport

Romain Millo-Chluski n’avait probablement pas prévu cela. Tout juste auréolé d’une convocation par Philippe Saint-André pour le premier match du Tournoi des VI Nations, le deuxième ligne toulousain a vécu une sale après-midi. Entrée en deuxième mi-temps, Millo-Chluski a été victime d’un coup à l’épaule droite, qui l’a contraint à sortir du terrain. Une blessure sérieuse et inquiétante.
Après le match, Yannick Bru n’avait pas l’air franchement rassuré : « Normalement, une luxation de l’épaule, c’est saison terminé. Mais je ne suis pas médecin ». Juste avant, l’entraineur des avants du Stade plaisantait amèrement : « Si vous avez un cousin ou un ami qui joue talonneur, dites lui d’aller sur www.stadetoulousain.fr... ». Bru faisait ici référence à a blessure d’Akvsenti Giorgardze, le talonneur géorgien fraichement arrivé en joker médical de Gary Botha, lui aussi sur le flanc pour une longue durée. La malédiction du « numéro 2 » rouge et noir paraît bien réelle.

Bonus en poche

Malgré ces pépins physiques, le Stade Toulousain avait un match à gagner. Sans quelques cadres (Clerc, Dusautoir, McAlister) laissés au repos car « ils en avaient besoin » dixit le manitou Novès. Pour la première de la saison 2012 à Ernest-Wallon, 15218 spectateurs s’étaient massés dans les tribunes pour voir leur équipe. Ils auront été récompensés par sept essais. Six pour les locaux, contre seulement un pour le LOU. Toulouse a gagné avec le bonus offensif, objectif primordial de cette rencontre déséquilibrée au classement (Toulouse, 1er, Lyon, 14ème). Le score est large, mais il ne reflète pas forcément la manière de jouer des leaders du Top 14. Les protégés de Guy Novès ont acquis leur succès en fin de match, quand les Lyonnais ont commencé à baisser de pied. Yves Donguy (69ème), Florian Fritz (71ème) et Maxime Médard (79ème) ont dynamité la défense adverse, qui laissait des espaces béants créés par la fatigue et le manque d’expérience.

dscf68111.jpgPhoto LyonMag

En pensant à la  H Cup…

Avant cela, le LOU avait livré une farouche opposition au Stade Toulousain. L’envie était là, la présence dans les combats et les rucks, aussi. Malheureusement pour le promu, une entame pleine de sang-froid et de réalisme a permis aux Toulousains de faire la course en tête. Maxime Médard, auteur d’un doublé, avait lancé les hostilités suite à un beau mouvement en première main de ses ¾, avec comme point d’impact, la puissance de frappe de Yann David (10-0, 7ème). Le centre international français a livré une belle prestation, dans la lignée de ce que le staff de l’équipe de France attend de lui. « Cette sélection est un coup de peps qui fait du bien au moral. C’est une grosse satisfaction pour moi d’être appelé. Cela faisait un peu partie de mes objectifs » reconnaissait ensuite l’ancien joueur de Bourgoin.
Un peu plus loin, Jean Marc Doussain, pas dans sa meilleure forme aujourd’hui, regardait déjà plus loin : « On a commis quelques approximations, on a tombé des ballons, mais l’essentiel c’est les cinq points. Maintenant, il y a un match compliqué à disputer la semaine prochaine (face au Connacht, ndlr) en H Cup, où nous jouerons déjà la qualification ».

Si le Stade Toulousain cherche des points sur lesquels s’appuyer en vue de la campagne européenne, il peut encore une fois compter sur son ouvreur. Décidément, Lionel Beauxis enchaîne les performances impeccables. Face au LOU, l’ancien joueur du Stade Français et de Pau a réalisé un sans faute. Huit tentatives réussies, pour huit tentées. Cinq transformations et trois pénalités. Dans le jeu, Beauxis a soulagé son équipe avec de longues diagonales et des coups de pied judicieux dans les angles morts. Bref, le demi d’ouverture du Stade Toulousain régale. Et son équipe engrange. Il faut désormais en faire de même face au Connacht, la semaine prochaine, à Ernest-Wallon.

Thomas Perotto

toulouse-noves-150109.jpgRéaction de Guy Novès : « Nous avons essayé de préparer au mieux la H Cup. Le LOU était un adversaire à respecter et nous avons été sérieux. Même avec une équipe renouvelée, nous avons fait un bon match. Concernant, les nombreux sélectionnés en équipe de France que nous avons, c’est une grande fierté pour la formation. C’est une récompense pour les joueurs, mais également pour le staff et toutes les personnes qui travaillent autour de ce club. Même si, forcément, on sait que quelques difficultés sont à venir… »

6 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. le padré 08/01/2012

Installé dans un beau fauteuil de presse , les commentaires sont toujours aussi bons , tu vas leur faire du mal a tes futurs collègues , bonne continuation , le PADRE

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site