Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

Clermont s'offre Toulon (17-0)

Dans un match très pauvre en terme de niveau de jeu, l’ASM Clermont Auvergne s’est imposé à Mayol (0-17), face à une équipe toulonnaise complètement dépassée. Les jeunes clermontois réalisent un exploit. Pour le RCT, c’est un zéro pointé.


 

56ème minute du match. Julien Dumora sort du terrain, remplacé par André Pétrorius. La fin du calvaire pour l’ouvreur rouge et noir, pourtant très bon il y a une semaine. Le signe d’un match très pauvre dans le jeu. Ballons incessamment à terre, fautes à répétition et côté toulonnais, un manque cruel de réussite au pied (six échecs pour Dumora, Lapeyre et Pretorius). Dans  un Mayol où un terrible vent soufflait de toute part, c’est l’ASM qui a su s’en tirer le mieux et ainsi remporter une deuxième victoire consécutive, après celle à domicile contre le LOU.

Un essai sinon rien

On pensait les Auvergnats en danger dans le Var, sans ces internationaux (Bonnaire, Parra, Rougerie, Cudmore, etc.) et face à une équipe toulonnaise en confiance après sa victoire face au BO, en ouverture du Top 14 (30-5). Finalement, avec une réussite au pied largement supérieure à son adversaire (quatre pénalités de Brock James) et un essai inscrit en première mi-temps, Clermont repart de Toulon avec quatre points très importants. Le tournant du match a eu lieu juste avant la pause. Après un énorme maul des avants jaunards, l’accélération de Wesley Fofana sème la panique dans la défense des hommes de Philippe Saint-André. Le ballon rebondit dans le fermé, Brent Russell et Alex King négocient parfaitement un 3 contre 2 pour envoyer le tout jeune Jean-Marcellin Buttin (19 ans) à l’essai. Les jeunes clermontois ont d’ailleurs été très en vue aujourd’hui. Hormis l’essai de Buttin, Vern Cotter a du apprécier l’apport offensif du centre Fofana, très remuant d’un bout à l’autre du match, mais aussi la vitesse de sorties de balles du demi de mêlée Ludovic Radosavljevic. Ce dernier a encore une grosse marge de progression, et il devrait être le remplaçant n°1 de Morgan Parra, Kévin Sénio étant toujours aussi inconstant.

Toulon se saborde

Du côté de la Rade, les samedis se suivent mais ne se ressemblent pas. Après avoir disposé largement du BO, le RCT n’a pas su confirmer. Le week-end dernier, le niveau du match n’avait pas été très flamboyant, mais face à Clermont, les choses étaient encore pires. Mauvais choix, plaquages manqués, approximations,  les Toulonnais n’ont pratiquement jamais existé. Ou seulement sur des périodes très courtes. En deuxième période, le niveau de jeu a frôlé le néant. Constat sévère mais réaliste. Le RCT n’a pas marqué le moindre point. Au tableau d’affichage comme dans la production, c’est un vrai zéro pointé.

 

Thomas Perotto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×