Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

Le début de la fin

Dans un communiqué laconique sur le site de l’USAP, le président Paul Goze a expliqué lundi les raisons qui l’ont motivé à se séparer de Jacques Delmas, jusque là manager général du club catalan. « Je suis contraint de constater que l’intégration de Jacques Delmas ne s’est pas réalisée comme souhaitée. Il s’agit de notre septième défaite en douze matches cette saison. Je suis déçu pour l’homme pour qui je garde la plus grande estime mais je me devais de réagir dans l’intérêt du club ». L’USAP n’est pas au mieux, et c’est une surprise pour personne.

h-20-1567159-1244325422.jpg

Gouffre sans fond

L’éviction de Jacques Delmas n’est pas non plus une surprise. Le coach barbu est démis de ses fonctions dans un club pour la troisième fois, après Biarritz et le Stade Français. Mais les problèmes catalans vont probablement plus loin qu’une simple histoire d’entraineur. Qui peut dire si Bernard Goutta et Christophe Manas, habitués de la maison perpignanaise, auront la capacité de faire mieux ? Le groupe est fragilisé depuis maintenant la fin du mois de septembre. Les résultats positifs du début de saison (quatre victoires en cinq matches, face à Castres, Brive, Montpellier et Biarritz) se sont mués en gouffre sans fond. L’USAP a alors enchainé cinq défaites en autant de matches. La terrible défaite à la maison face à Clermont (3-39) a fait suite à la débandade enregistrée du côté de Mayol face à Toulon (38-0). Deux défaites lourdes de conséquences et irrattrapables moralement.  

Pourtant, il y a trois saisons, l’USAP glanait un bouclier de Brennus et pointait alors au sommet de l’Hexagone. Le club se retrouvait même en finale la saison d’après, avec malheureusement une défaite face à Clermont. Le début de la décadence. Depuis, Perpignan ne parvient plus à puiser dans les forces qui faisaient autrefois sa puissance : l’abnégation, le courage et une grosse présence du pack. Les jeunes pousses (Guiry, Gély, Chouly) qui avaient montré de bonnes dispositions ces deux dernières années n’arrivent pas à élever leur niveau pour se montrer à la hauteur du haut du panier en Top 14. Jérôme Porical, grand artisan du titre en 2009, n’est plus régulier dans ses performances face aux perches. Du coup, les points filent, et les matches aussi. D’ailleurs, l’arrière catalan serait en passe de signer au Racing-Métro pour la saison prochaine. Un signe qui ne trompe pas. Petit à petit, Perpignan s’effrite. Ne gagne plus. Ne fait plus peur. Perpignan n’attire plus.

obj2483182-1.jpg

Essor économique et fin inéluctable

Le club sang et or fait face à une crise qui va affecter plus généralement les clubs « historiques ». Lourdes, Tyrosse , La Voulte et plus récemment Colomiers ou Montauban ont également connu ce sort. L’impact économique d’un Perpignan, Castres ou Brive, n’a pas de parallèle avec celui des métropoles montantes comme Lyon, Bordeaux et il y a quelques années Paris (Racing-Métro). En termes de budget, l’USAP stagne depuis trois saisons aux alentours de 15 millions d’euros. Les investisseurs catalans n’ont pu injecter qu’un million supplémentaire par rapport à l’exercice 2010-2011. Le constat est le même pour Biarritz, qui maintient la tête hors de l’eau grâce au carnet d’adresse de Serge Blanco. Dans le même temps,  Toulouse a fait un bond de 21 à 33 millions en deux ans. Dans la tête du classement « budget », on retrouve logiquement les grandes villes comme Toulouse, Paris (avec le Stade Français et surtout le Racing-Métro), ou Toulon, alors que tout en bas stagnent les petites villes rugbystiques comme Brive et Agen.

Malgré un public toujours aussi fervent et nombreux au stade, ces « gros » deviennent doucement les « petits » de la France du rugby. C’est forcément triste. Mais c’est aussi inéluctable. Perpignan va probablement mourir à petit feu. Et ce ne sera pas le seul. 

 

Thomas Perotto

{retrouvez Rugbystiquement Votre sur Twitter : @thomasperotto}

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site