Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

Top 14 : on s'y remet !

 

 

Qu’importe que la planète rugby s’emballe de plus en plus pour la Coupe du Monde néo-zélandaise. Les joueurs, équipes et staffs du Top 14 n’en ont cure. Si le Mondial démarre le 9 septembre, le championnat de France reprend ses droits ce soir (Bayonne-Toulouse à 18h45, Racing-Montpellier ou encore Clermont-LOU à 20h). Avec le même et unique but chaque année : la course au Bouclier de Brennus.

« Avant et après »

Cette édition 2011-2012 du Top 14 Orange sera bien sûr particulière. Et pour cause. Durant huit journées, le championnat se fera marcher dessus par la Coupe du Monde. Une raison valable, évidemment. Du coup, pendant environ deux mois (voir plus, selon les vacances et la période de reprise pour les internationaux), tous les clubs du Top 14 seront amputés de leurs meilleurs éléments. Et certains, plus que d’autres. Toulouse, par exemple (Servat, Poux, Dusautoir, Albacete, Médard, Clerc, Johnston, Steenkampf, Picamoles pour ne citer qu’eux), mais aussi Clermont (Cudmore, Parra, Skrela, Rougerie, Canale, Pierre, Byrne, Zirakashvili, etc), Toulon ou Biarritz. Cette longue période va donc fausser en quelque sorte le début du championnat. Mais ce sera aussi l’occasion de voir de nouvelles têtes, des jeunes joueurs, des nouveaux venus. Car de toute manière, le Top 14 continue à alimenter la chronique rugbystique, de part ses surprises et ses coups d’éclats.

Qui pour succéder à Toulouse ?


 

Les lendemains de titres n’ont jamais été faciles à gérer pour le Stade Toulousain (si l’on omet l’exception H CUP 2010-Top 14 2011). Avec un effectif profondément amputé pendant la première phase, les choses seront encore plus dures pour conserver le titre acquis au dépens de Montpellier, en mai dernier (15-10). Mais avec un recrutement alléchant (Beauxis, McAllister, Burgess), les hommes de Guy Novès veulent se donner les moyens de tenter une nouvelle fois ce doublé championnat-H CUP tant espéré. Derrière, on attend beaucoup de Clermont, remis d’une saison bizarre, post-premier Bouclier de Brennus. Le Racing Métro et Toulon font désormais partie des gros favoris. Le premier a confirmé l’an passé. Le deuxième, malgré un effectif pléthorique de stars n’y arrive toujours pas. Le recrutement de Bastaraud, Armittage, Giteau, Palisson ou encore Tillous-Borde va dans ce sens. Cette fois avec réussite ? La course au Brennus est ouverte, dès ce soir. C’est l’opposition entre Bayonne et le Stade Toulousain qui donnera le véritable coup d’envoi de la saison. L’année s’annonce comme d’habitude riche en événements. Les 14 clubs lancés à la poursuite d’un titre ne devraient pas nous décevoir. 

 

Thomas Perotto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site