Toute l'actualité de la planète ovale décryptée par un apprenti journaliste et passionné de rugby. Le guide complet de la Coupe du Monde, c'est sur Rugbystiquement Votre.

XV de France : le facteur X

Faire un bilan du XV de France durant ce mondial révèle de l’impossible. Comment analyser une équipe si inconstante, si fébrile ? Comment analyser une équipe qui pourrait devenir championne du monde ? Essayez vous-même, vous verrez, c’est dur.

597-groupe-vsblacks-rn-re.jpg

Il suffit de regarder le parcours pour s’en convaincre. Le XV de France est surréaliste et indéfinissable. Dans le bon sens, comme dans le mauvais sens. Il y a du « à prendre », mais aussi, et surtout, du « à laisser ».

Passés par tous les états



Laborieux contre le Japon. Fébriles et poussifs contre le Canada. Au niveau face aux Blacks. Calamiteux face aux Tonga. Géniaux face à l’Angleterre. Et enfin proches de la catastrophe contre le Pays de Galles. Le parcours des Bleus est décousu de sens. Deux coups en bas pour un coup en haut. Le paradoxe reste l’âme même de l’Equipe France. Alors, quand on sait qu’elle va disputer une finale de coupe du monde, face aux légendaires All Blacks, le rêve est permis il est même conseillé.

110910082042799_19_000_apx_470_.jpg
La France n’est jamais meilleure que quand elle est guidée par le peur du vide et du ridicule. Preuve faite en 1999 (face aux Blacks), 2007 (toujours les mêmes) et en 2011 (oh, toujours la Nouvelle-Zélande !). Les Bleus réalisent un match monstrueux de temps en temps. Sorti de nulle part, telle une fulgurance incontrôlée. Après avoir été en dessous de tout contre le Pays de Galles, qui jouait à 14, la France peut se sentir pousser des ailes en finale. Mine de rien, ce n’est pas donné à tout le monde de disputer un titre mondial. Cela arrive tous les quatre ans. Australiens, Sud-Africains, Gallois ou Anglais s’en mordent toujours les doigts.

Pendant ce temps là, le XV de France a essuyé un revers pitoyable face aux Tonga mais se retrouve toujours en vie à l’heure d’un 23 octobre, destiné à rester des les annales du rugby français. A l’heure d’entrer sur la pelouse, il y a aura 80 minutes pour caresser un rêve encore inespéré il y a quelques temps. Tout ce qu’il s’est passé avant ne compte plus. 80 minutes pout tout effacer, c’est peu et à la fois trop.

Thomas Perotto

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site